• thumbnail
    Nouveau ! Modulo Pi

    Formation au media player Modulo Pi, système de serveurs vidéo multiflux. 5 jours - 1600 €

    du 29 janvier au 02 février 2018

    > Voir la formation

     

Prévenir les risques sonores dans le spectacle vivant

Apparue dès le début du XXème siècle, l’amplification électrique des instruments a permis un renouvellement des formes musicales. Mais elle a également entraîné une augmentation considérable du niveau sonore dans les spectacles, ce qui représente un risque pour la santé.

 

Tous concernés

OreilleHumaine webEn quelques décennies seulement, l’amplification des instruments de musique et la multiplication des lieux de spectacle ont provoqué une augmentation importante des niveaux sonores auxquels nous sommes quotidiennement exposés. Cette exposition fréquente à des niveaux excessifs représente un danger pour l’audition, ce qui est d’autant plus vrai pour les professionnels du spectacle, de l’industrie phonographique et de l’audiovisuel.

 

Des risques réels pour la santé

Notre oreille nous permet de percevoir les sons, de communiquer et de nous situer dans notre environnement. Une perte d’audition ne signifie pas seulement que l’on n’entend plus, mais surtout que l’on ne comprend plus ce que l’on entend. Au-delà des lésions auditives (acouphènes, hyperacousie, fatigue auditive et surdité) qu’elle entraîne, une exposition répétée au bruit peut également être à l’origine de problèmes de santé tels que tension artérielle, baisse de l’attention et de la mémorisation, agitation, troubles visuels ou encore, à plus long terme, fatigue physique et nerveuse, insomnie, anxiété etc.

 

Des dommages parfois irréversibles

Dès 85 décibels, le son peut provoquer des dommages sur l’audition, ce qui correspond au bruit d’une tondeuse à gazon. A partir de 110 décibels, des dommages irréversibles peuvent être produits en fonction des zones lésées. Les cellules ciliées, qui permettent la transformation du son en influx nerveux envoyés au cerveau, sont extrêmement fragiles et ne se régénèrent pas.

 

Gérer les risques sonores

Logo LePole jauneAutant dire que les professionnels du spectacle sont particulièrement concernés par ces risques sonores. C’est pourquoi la Commission Paritaire Nationale Emploi Formation pour le Spectacle Vivant (CPNEF-SV), a créé un Certificat de Compétences Professionnelles (CCP) spécifique à la gestion des risques sonores. Il s’obtient à l’issue d’une formation de courte durée comprenant un test d’évaluation, et valide officiellement des compétences. S’il n’est pas obligatoire, il est cependant fortement recommandé par le milieu professionnel (syndicats, services de médecine et santé au travail).

En partenariat avec Le Pôle, Pôle de coopération pour les musiques actuelles en Pays de la Loire, STAFF dispense cette formation « Prévention des risques sonores ».

 

 

En savoir + sur le CCP Prévention des risques sonores à STAFF (programme, date, prix etc)

 

 


 

 

 

 

 

boutonproout

 

boutondemout

newsletterout

barrehoriz-01

boutonsagendaout

barrehoriz-01

portevoixlarge